Le projet Bezannes est officiellement lancé

Le 21 janvier 2016

Phase décisive pour la Polyclinique de Courlancy Bezannes.
Jeudi 21 janvier 2016 marque le lancement officiel du projet par Jean-Louis Desphieux, Président du Groupe Courlancy, en présence de Michel Bernard, Sous-préfet de Reims, Catherine Vautrin, Députée-Présidente de Reims Métropole, Arnaud Robinet, Député-Maire de Reims représenté par Alexandre Mora, Directeur de Cabinet, Jean-Pierre Belfie, Maire de Bezannes, Jean-Christophe Paille, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé, réunis pour l’occasion à l’emplacement même du futur site.

La plus belle clinique de France en 2018 :
Après le dépôt du permis de construire fin juillet, ce projet des plus ambitieux pour la région Champagne-Ardenne devient maintenant réalité avec l’officialisation de son lancement par Jean-Louis Desphieux. « L’énergie que nous avons dépensé n’est rien au regard du projet médical qui prendra vie ici en 2018 » a ainsi déclaré le Président du Groupe Courlancy, se félicitant d’avoir fédéré l’ensemble de ses médecins actionnaires et de ses salariés autour du plus important projet développé dans le secteur privé de la Santé en France, sans subvention des Tutelles. Le démarrage des travaux étant prévu pour la fin de l’été 2015, c’est au cours du premier trimestre 2018 que devrait avoir lieu l’inauguration de la future polyclinique, aboutissement d’un travail qui aura duré près de 10 ans.

Le plus gros budget privé de France :
Totalisant 140 millions d’euros, la réalisation de la Polyclinique de Courlancy Bezannes est rendue possible grâce au financement de la société immobilière Icade Santé et à l’actionnariat médical, prenant respectivement à leur charge 100 et 40 millions d’euros.

Un projet médical :
Au centre de cette nouvelle structure, un projet médical, découlant de l’indispensable nécessité de réorganiser l’offre de soins libérale à Reims et sa région. Après de longues réflexions, un grand pôle d’orthopédie et de traumatologie, un important secteur de médecine et gériatrie ainsi qu’un centre d’ophtalmologie seront maintenus au sein de l’actuelle Polyclinique de Courlancy. À noter que des travaux de modernisation seront envisagés pour que ces spécialités puissent travailler dans des conditions optimales. L’actuelle Polyclinique les Bleuets deviendra un centre de rééducation et de Soins de Suite tandis que l’établissement de Saint-André, lui, sera cédé. La Polyclinique de Bezannes accueillera, quant à elle, toutes les autres spécialités chirurgicales autour de services de soins intensifs, de cardiologie lourde et de réanimation. Un grand pôle Mère/Enfants, destiné à réaliser plus de 4 000 accouchements par an et un important service de chirurgie ambulatoire, (spécialité ayant vocation à être développée), rejoindront ainsi l’établissement. Cet important pôle de Santé verra l’installation de centres de consultations mais également l’arrivée de biologistes, radiologues, oncologues ou encore médecins nucléaires. Ce schéma permettra notamment de regrouper les équipes médicales et chirurgicales actuellement dispersées et de créer des pôles d’excellence au service de la population.

Un pôle médical d’excellence aux portes de Paris :
- Une accessibilité idéale, au pied du tramway reliant Reims et à proximité immédiate de la Gare TGV et des autoroutes A4 et A26
- Des bâtiments à Haute Qualité Environnementale (HQE)
- Un hébergement de qualité, avec des chambres donnant sur le Golf de Bezannes
- Une étude soigneuse du parcours des patients
- Un accueil de qualité et de la convivialité

Un projet économique et social :
Seconde priorité du projet, la dimension économique. L’objectif étant de s’acquitter de l’excédent de loyer résultant de l’investissement de l’immobilier par la société foncière Icade Santé mais aussi de répondre aux exigences de réduction des dépenses de Santé sur le territoire. Dans ce double contexte, la mutualisation des équipes, la réduction du nombre de lits de court séjour, la suppression d’un établissement MCO, le développement de l’ambulatoire, la meilleure utilisation des structures d’aval permettant de réduire les durées d’hospitalisation, ou encore la possible création d’un hôtel patients à proximité de la clinique sont autant de facteurs qui devraient permettre de répondre à ces nécessités. Au sein de ce projet social, aucun licenciement n’est prévu mais bien au contraire la création d’un nombre non négligeable d’emplois indirects. En apportant une attention particulière à l’amélioration des conditions de travail de ses salariés, d’un point de vue structurel comme organisationnel, Courlancy Santé souhaite ainsi poursuivre ses actions avec la création d’un centre de formation et la suppression progressive des emplois précaires.

« La clinique de tous » :
S’appuyant sur la compétence reconnue de ses équipes médicales, la polyclinique de Courlancy Bezannes entend développer son exemplarité écologique, économique et humaine pour devenir un établissement avant tout au service de ses patients. Une intention en droite ligne avec les propos du Président de Courlancy Santé Jean-Louis Desphieux : « Les patients ont toujours été au coeur de nos préoccupations ; nos efforts pour faire sortir de terre en 2018 la clinique de l’avenir est avant tout pour eux ». Outre la réalisation d’un hôtel patients précédemment évoqué, la polyclinique de Bezannes compte également attirer de nombreuses autres activités complémentaires et projets liés au sport dans son versant rééducation comme prévention. La venue d’entreprises spécialisées dans l’innovation médicale, secteur actuellement en pleine expansion, devrait notamment permettre d’envisager ces nouvelles propositions.