La médecine au service de la proximité : nouveau Centre de Consultation à Vitry-le-François

Le 17 mars 2016

Officiellement ouvert depuis vendredi dernier, le centre de consultation de Courlancy Santé accueille désormais les patients en centre-ville, à Vitry-le-François. Une offre de soins qui vient remplacer l'offre d'activité de la clinique de la Renaissance, définitivement fermée. Rachetée par le groupe médical en 2011, celle-ci avait stoppé son activité opératoire fin 2014 pour devenir un simple centre de consultation.

Un suivi localisé mais des opérations à l'extérieur

Le Président Directeur Général du groupe, Jean-Louis Desphieux avait indiqué à l'époque : « Nous n'avions pas assez d'activité. Cela n'avait plus de sens de garder cette clinique ». Présent à l'inauguration, ce-dernier a expliqué ce choix d'un nouveau centre de consultation : « Nous voulions maintenir une présence dans des lieux adaptés comme nous le faisons à Laon, Château-Thierry ou Sainte-Menehould. C'est un moindre mal pour les patients, même s'ils sont contraints d'être opérés ailleurs. Le centre assurera tout le suivi pré et post-opératoire pour limiter les déplacements».

Exclusivement structuré autour de médecins spécialistes, ceux-ci assurent chaque semaine des consultations dans la Cité rose. Chirurgie orthopédique, traumatologique, digestive et urologique, orale et buccale, gynécologique, endocrinologique et cancérologique font partie des branches proposées. Plusieurs anesthésistes se relaient également ainsi que deux ophtalmologistes. Installés à Saint-Dizier, le docteur Pascal Liotta et son associée, le docteur Inès Samet Tran ont eu pendant quatre ans un cabinet rue Aristide-Briand, mais ont choisi d'intégrer le centre de consultation : « Nous avons préféré rejoindre cette initiative que de rester seuls », confie le docteur Pascal Liotta qui vient à Vitry une journée par semaine pour assurer des consultations, tout comme son associée. C'est donc dans des locaux flambant neufs, au rez-de-chaussée de la Villa Victoria que la patientèle sera reçue tandis que l'ancienne clinique a, elle, « été rachetée par Plurial Novilia qui étudie actuellement une transformation des lieux », selon Jean-Louis Desphieux. L'arrêt de l'activité opératoire avait été décidé en raison d'un trop faible nombre d'interventions chirurgicales sur le site de Vitry, soit 900 actes par an. Toujours en 2014, Jean-Louis Desphieux avait déclaré qu'il en aurait fallu « au moins 2500 », pour continuer. Le personnel de la clinique de la Renaissance (9 salariés) ayant été « reclassé dès 2015 », selon la directrice, Carole Jorand, seule restait l'hôtesse d'accueil qui conserve son emploi et exerce d'ores et déjà dans le nouveau centre de consultation.

Interrogé également en 2014, le maire de Vitry-le-François, Jean-Pierre Bouquet avait déclaré : « Ils maintiennent un centre de consultations pour rediriger la clientèle des territoires vers la clinique de Reims, et demain vers celle de Bezannes». Une observation non dénuée de sens puisqu'au moment même de l'arrêt des actes chirurgicaux à Vitry, le groupe Courlancy annonçait la construction de la clinique de Bezannes (140 millions d'euros), dont la première pierre a été posée en janvier dernier. Présent à l'inauguration du nouveau centre, l'élu a néanmoins fait part de sa satisfaction de voir l'offre de consultation maintenue : « Vitry n'est pas un désert médical, mais un secteur en tension sur les spécialités, cette recomposition est une bonne chose et s'inscrit dans le cadre d'une politique de développement de la gérontologie ».