Vernissage Octobre Rose

Le 1 octobre 2015

Comme chaque année depuis 21 ans, la France se prépare à accueillir des manifestations à l’occasion d’Octobre Rose, un mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Fidèle à son engagement pour la cancérologie, Courlancy Santé participe cette année encore à cet événement important, en organisant, en partenariat avec l'association de malades «Oncobleuets-Courlancy », une exposition d’œuvres réalisées par des femmes et des hommes atteints du cancer. Les accompagnants sont aussi invités à s'exprimer : assurément difficile, leur rôle est néanmoins capital dans le cheminement thérapeutique. La manifestation se déroulera à l’Atrium de la Polyclinique des Bleuets, et ce jusqu’à fin octobre : une occasion de remettre le malade mais aussi les proches au cœur du combat à découvrir dès le 1er octobre prochain pour un vernissage exceptionnel.

Courlancy Santé s’engage :

« Le Groupe Courlancy a une activité très importante en cancérologie, notamment dans le traitement des tumeurs du sein, mais il est également très intéressé par l’art en général. Nous organisons ainsi régulièrement des expositions permettant à des artistes jeunes ou confirmés d’exposer leurs œuvres. Il nous a donc paru intéressant de tenter d’associer ces deux domaines, en relation avec les associations de malades », nous explique Jean-Louis Desphieux, Président du Groupe. En effet, si le Groupe participe à chaque édition d’Octobre Rose, il prend cette année une initiative nouvelle : valoriser les accompagnants, les aidants et les proches de la personne malade. « Nous avons été très heureux que cette initiative soit très bien reçue », poursuit Jean-Louis Desphieux. « Face à cet accueil positif, nous avons finalement décidé d’organiser cette exposition où des patientes atteintes d’un cancer vont pouvoir présenter leur travail au public ».

Un projet à long terme :
« Comme nous l'avions annoncé en 2014 », rappelle Henri-Georges Vrillaud, responsable de la communication du Groupe, « Nous engageons aujourd’hui un travail qui se fera sur une année complète…  Nous n'oublierons pas les familles et les accompagnants, qui ont des rôles très importants. Pour l’édition 2015, nous présenterons ainsi le travail des femmes et des hommes qui auront participé au projet ».

 

Le Groupe Courlancy à la pointe dans le traitement du cancer :

Une femme sur 8 sera atteinte par un cancer du sein au cours de sa vie :
Le Groupe Courlancy s’engage depuis de nombreuses années en faveur de la lutte contre le cancer. Fort de cet engagement, le Groupe a créé un pôle de compétences spécialisé avec l’Institut Cancer Courlancy (ICC) qui propose un accompagnement des malades tout au long de leur parcours thérapeutique par une qualité de soins optimale et un accompagnement psychologique. Dans cette optique, l’établissement fait également office de précurseur en proposant une consultation en oncogénétique depuis maintenant 15 ans, puisque seules deux cliniques privées en France disposent d’un service d’oncogénétique. La consultation a été créée en 1999 à l’Institut Cancer Courlancy (ICC), à l’initiative du Docteur Liliane Demange puis transférée en 2014 au sein de la Polyclinique Courlancy et dirigée par le Docteur Penet.

 

Des ateliers de création artistique « Exposer pour exprimer ses émotions »

Mobilisation des associations de malades :
« Oncobleuets-Courlancy » est présent au quotidien pour soutenir les femmes victimes d’un cancer. Il était donc naturel de les inclure dès les débuts de ce projet. « Nos bénévoles ont parlé de l’événement lors des séances de chimiothérapie et petit à petit un échange et une relation de confiance se sont créés entre les malades, le personnel médical et les bénévoles », raconte Vivette Frammery, Présidente de l’association « Oncobleuets-Courlancy ». « Je suis admirative devant l’implication de ces femmes qui donnent à voir un autre regard sur la maladie. Elles font plein de choses tout en étant en soins, nous n’aurions pas imaginé cela ! », s’exclame-t-elle.

L’ « art thérapie », créer pour exprimer ses maux :
Plus qu’une maladie physique, le cancer affecte également psychologiquement les malades dont on estime à 20% ceux qui développeraient une dépression au cours de la maladie. Et si la dépression n’est pas une fatalité, l’anxiété et les troubles de l’humeur restent élevées chez les patients. Pour prendre en charge ces moments de fragilité, des activités à destination des patients utilisant l’art comme thérapie se développent de plus en plus ; on parle alors d’ « art thérapie ».

 « A l’instar de l’activité sportive, l’activité artistique peut procurer aux femmes traitées un véritable bien-être, favoriser de nouveaux contacts et de fait une réinsertion dans la vie sociale... À la fois ludique, valorisante, créative et apaisante, elle peut donc s’avérer très utile pour la personne et devenir un véritable soutien psychologique », explique le Dr Bruno Cutuli, cancérologue et radiothérapeute à la Polyclinique Courlancy. « L'activité artistique  peut se substituer à l'écriture et permettre la transmission des sensations et du ressenti des malades », poursuit-il.
« L’art thérapie est un procédé très ancien utilisé notamment depuis longtemps dans les services de cancérologie infantile où des gens dévoués passent des journées entières à faire dessiner les enfants. C’est une façon détournée de traiter le mal en obligeant le cerveau à utiliser toutes les voies disponibles afin de laisser  au corps le temps de guérir. L’art permet d’écarter provisoirement le sujet de la maladie », précise le Dr Patrick Lucas, oncologue médical à l’ICC Reims.